Dossier Tout savoir sur le prélèvement à la source

Sondage : le prélèvement à la source va-t-il modifier la gestion de votre budget ?

quiz picto

Boursier.com

En janvier, le prélèvement à la source va faire évoluer la relation des Français à l'impôt, avec des implications directes en matière de trésorerie.

Le paiement sera étalé sur les douze mois de l'année et non plus sur dix mois. Le prélèvement à la source va ainsi répartir la charge d'impôt sur une période plus longue. Les prélèvements s'en trouveront allégés sur les premiers mois de l'année. En revanche, contrairement à aujourd'hui, les contribuables continueront à payer l'impôt en novembre et en décembre. Un élément dont il faudra tenir compte à l'approche des fêtes de fin d'année.

La réforme va aussi avoir un effet sur la gestion de trésorerie de certains couples. Actuellement, la facture fiscale est adressée au ménage, qui est libre de choisir la manière de régler. L'impôt peut ainsi être réparti au sein du couple ou être pris en charge intégralement par l'un des deux contribuables (l'autre choisissant de supporter les dépenses courantes). Avec le prélèvement à la source, chaque membre du couple paiera une part d'impôt dès lors qu'il perçoit un revenu.

Au-delà de ces quelques exemples, il est également important de ne pas négliger l'impact psychologique qu'aura le prélèvement à la source chez certains. Même s'il ne changera rien au montant d'impôt payé annuellement, les bulletins affichant des salaires (ou des retraites) nets d'impôt risquent de donner le sentiment d'une baisse de pouvoir d'achat à court terme.

A l'inverse, les nouvelles modalités prévues pour certains crédits d'impôt récurrents (services à domicile, garde d'enfants...) vont se traduire par un versement important dès le mois de janvier. Une rentrée d'argent qui donnera un peu d'aisance financière aux bénéficiaires durant les premiers mois de l'année.

Certains experts s'attendent par conséquent à ce que cette réforme conduise de nombreux foyers à revoir la gestion de leur budget. Qu'en sera-t-il vous concernant?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.